mardi 6 juin 2017

Recueil factice – Mai 2017


Hourra ! Je ne sais pas comment j’ai réussi ce miracle, mais malgré un programme bien chargé (merci les comptes rendus d’épisodes de Doctor Who qui occupent mes week-ends !) et une bonne semaine de vacances loin du PC, ce recueil factice arrive dans les temps ! En route donc pour un petit voyage en TARDIS qui passera par la Tour sombre bien sûr, mais aussi tout un tas de textes divers et variés dégustés en parallèle.



LIVRES


Être ici est une splendeur : vie de Paula M. Becker – Marie Darrieussecq
A mi-chemin entre biographie et essai, ce court livre m'a permis de compléter ma visite de l'exposition sur Paula Modersohn-Becker avec plein d'anecdotes et d'extraits de sa correspondance. Très intéressant et facile à lire, c'est aussi une belle méditation sur la place des femmes dans l'art (comme artistes tout comme sujets).

Boudicca – Jean-Laurent Del-Socorro
Une jolie biographie romancée qui met en scène une héroïne celte méconnue – Chronique complète

La Tour sombre : Concordance 1 – Robin Furth
Un outil bien utile pour accompagner sa lecture du cycle de Stephen King – Chronique complète

Dead Horse Point / Deuxième personne du singulier / Une autre chanson du futur – Daryl Gregory (nouvelles)
Au programme, trois textes qui ont chacun leur ambiance : Dead Horse Point se penche sur la vie peu ordinaire d’une femme qui souffre d’absences prolongées ; Deuxième personne du singulier s’interroge sur ce qu’il se passe quand notre conscience disparaît ; Une autre chanson du futur suit les pas d’une personne âgée dans un institut vraiment étrange. Tous partagent une grande sensibilité et un sens de l’humain qui fait que même si je ne les ai pas toutes comprises (Une autre chanson du futur m’a donné du mal), j’ai apprécié leur lecture. Gros coup de cœur pour Deuxième personne du singulier que je vous conseille vivement de découvrir à cette adresse.

Magie des renards - Kij Johnson (nouvelle)
Cette nouvelle offre une belle variation autour de la figure des renards japonais, des êtres plein de magies qui entretiennent des relations complexes avec les humains. J'ai beaucoup ce texte qui m'a évoqué autant les films d’animation de Miyazaki que l'histoire des Chasseurs de rêve écrite par Neil Gaiman.

Les loups de la Calla (La tour sombre 5) – Stephen King
Après un tome 4 en demi-teinte, les pistoleros sont de retour en grande forme – Chronique complète

Conte de la plaine et des bois – Jean-Claude Marguerite
Ai-je choisi le mauvais moment pour lire ce livre ? Peut-être. Une chose est sûre, je suis complètement passée à côté de cette histoire qui met en scène un vieil homme qui replonge dans ses souvenirs d'enfance après avoir entendu aboyer son chien depuis longtemps disparu. Le merveilleux est trop discret à mon goût (un peu comme dans La lisière de Bohême) et l'écriture très riche en circonvolutions ne m’a pas aidé à rentrer dans l’univers.

Nââândé !? – Eriko Nakamura
Un livre très drôle mais ô combien juste sur les parisiens, tels que les découvre une Japonaise mariée à l'un d'eux. Avec un ton est hilarant mais jamais méchant, Nââândé !? est un livre très étonnant et très plaisant à lire pour rire un bon coup (de soi, parfois).

Le vieil homme et la guerre – John Scalzi
Un bel univers de space-opera militaire mais une intrigue un peu trop facile – Chronique complète



FILMS


Django – Etienne Comar
Etant notoirement inculte en musique, je suis surtout allée voir ce film pour Reda Kateb, qui offre une excellente performance en Django Reinhardt. Les séquences musicales sont étonnantes, dynamiques et virtuoses, comme un souffle d'air frais dans l'atmosphère lourde de l'Occupation durant laquelle se déroule le film. Le rythme est un peu lent et il n'est pas toujours facile de s'accrocher à un personnage assez fuyant, mais le film soulève néanmoins des questions intéressantes sur la période.

iBoy – Adam Randall
Je continue à explorer le répertoire de films de SF de Netflix avec une production exclusive qui met en scène un jeune homme qui acquiert d’incroyables dons à cause de fragments de téléphone coincés dans sa tête (qui n’a jamais rêvé d’écrire un sms avec son cerveau ?). L'intrigue n'est pas extraordinaire mais le film exploite bien son idée, et j'ai beaucoup aimé le rendu visuel des séances de piratage du héros. Divertissant sans être mémorable.

Lawrence d’Arabie – David Lean
Le rattrapage des classiques continue avec ce grand film historique de presque 4h qui nous emmène dans la péninsule arabique pendant la 1ère guerre mondiale. C'est un film très impressionnant par son ambiance, par son casting 4 étoiles (c'est là où j'ai réalisé que je reconnaissais Alec Guiness bien plus à sa voix qu'à son physique !) et bien sûr pour son héros étonnant, un rien flegmatique, un peu peu foufou et très sensible néanmoins, qui ne revient pas indemne de son aventure.

Zootopie – Byron Howard, Rich Moore, Jared Bush
Je n’avais pas été tentée par ce film d’animation lors de sa sortie en salle, mais d’excellents retours m’ont convaincue de rattraper l’histoire de cette jeune lapine qui rêve de devenir officier de police dans une ville où cohabitent une multitude de mammifères. Si comme moi vous aviez boudé ou raté ce film, dépêchez-vous d’aller le voir, c’est une belle aventure superbement animée qui parle avec brio des préjugés et de la volonté de se dépasser pour accomplir ses rêves. Une très belle surprise !



SÉRIES


The Big Bang Theory – Saison 10
Une saison qui s’inscrit dans la continuité des précédentes : drôle à regarder et geek à souhait sans forcément être mémorable. J’aime toujours autant le couple atypique formé par Sheldon et Amy, et j’ai bien apprécié que certaines interrogations très justes autour de la maternité abordées avec Bernadette. Reste Raj un peu trop en retrait, même s’il a le droit à quelques sous-intrigues. On oublie vite ce qu’on regarde mais cela reste un chouette rendez-vous hebdomadaire !

Doctor Who Saison 10




PROGRAMME DE JUIN

Entre Doctor Who, The Handmaiden’s Tale et American Gods (entre autres, je ne cite que celles dont la diffusion se termine bientôt), le mois de juin devrait être placé sous le signe des séries télé. Au cinéma, j’attends surtout la sortie de Wonder Woman qui j’espère sera à la hauteur.

Côté bouquins, je vous parlerais prochainement de L’étrangère de Gardner Dozois, de Water Knife de Paolo Bacigalupi et du Petit répertoire des légendes rationnelles, un sympathique recueil de nouvelles de Ugo Bellagamba. Je continue bien sûr ma route vers la Tour sombre (tome 6, me voilà) et avec l’été vous risquez d’entendre à nouveau parler de space-opera pour cause de challenge.

Ma pile à lire est récemment remontée à 27 livres, il me faut juste décider si je cherche à la réduire en volume occupé (en lisant des gros pavés) ou en nombre de titres (en lisant les ouvrages les plus courts) !

8 commentaires:

  1. Ah! je l'attendais ton rendez-vous.

    Beau bilan, j'ai envie de dire : comme toujours. Je vois que tu as fais une cure de Gregory, as-tu lu L'éducation de Stony Mayhall ?

    Génial que tu participes au challenge Star Wars.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82
      Non, comme je ne suis pas très zombies je l'ai laissé de côté. Je pense que j'y viendrais un jour mais comme j'ai déjà bien exploré les écrits du Monsieur je vais me pencher sur d'autres auteurs déjà ^^.

      Supprimer
  2. Bravo pour l'article arrivant à l'heure ! Je connais la difficulté d'être dans les temps (je n'ai rien "bilanté" depuis février). Tiens, je n'avais pas entendu parler des nouvelles de Daryl Gregory. J'ai bien aimé Zootopie et Django m'intéresse aussi. Quel suspense de fou pour cette PAL :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Acr0
      Je les ai récoltées gratuitement sur le site du Bélial' au gré des mois (Deuxième personne du singulier est encore dispo d'ailleurs si ça t'intéresse)

      Supprimer
  3. Mais comment tu fais pour lire/regarder autant de choses en même temps que La Tour sombre? :p
    Je rejoins ton enthousiasme pour Zootopie. C'était trop sympa ce film. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      C'est que j'ai lu très vite Les loups au final. Et le reste c'est des nouvelles ou des petits bouquins qui dépassent guère les 200 pages, ça aide ^^

      Supprimer
  4. Nââândé !? a l'air très sympa ^^

    "il me faut juste décider si je cherche à la réduire en volume occupé (en lisant des gros pavés) ou en nombre de titres (en lisant les ouvrages les plus courts) !" -> je sais ce que Xapur répondrait à cette interrogation XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le croises d'occasion à quelques euros c'est une lecture sympa en quelques heures.
      Pour la PàL => je sais, et si Brize passe par là elle va me dire le contraire xD

      Supprimer