jeudi 1 mars 2018

Recueil factice – Février 2018


Après un mois de janvier où j’ai eu une certaine tendance à procrastiner, je me rattrape en février avec bien plus de chroniques. C’est donc un recueil factice bien fourni qui vous attend pour le plus court des mois de l’année !



LIVRES


Utopiales 2017 (anthologie)
Une anthologie très réussie avec plein de très beaux textes – Chronique complète

Bug livre 1 – Enki Bilal
Spécialiste des univers futuristes sombres, Enki Bilal met en scène dans cette nouvelle série les conséquences de la disparition d’Internet dans un futur où tout est connecté (les gens, les voitures, les implants...). Très beau visuellement, Bug soulève des idées intéressantes et se révèle une lecture sympathique. C'est cependant une introduction qui laisse sur sa faim, et qui dégage une étrange sensation de familiarité quand on a lu d'autres textes de l'auteur, comme si le fond était un peu toujours le même mais sous une forme qui évolue au fil des années.

La carrière du mal (Une enquête de Cormoran Strike 3) – Robert Galbraith
Un polar prenant (mais un peu glauque) dans la lignée des tomes précédents – Chronique complète

La quête onirique de Vellitt Boe – Kij Johnson
Un court roman se déroulant dans l’univers de Lovecraft très prenant et superbement illustré – Chronique complète

Le sultan des nuages – Geoffrey A. Landis
Une novella qui offre une visite de Vénus pleine d’émerveillement – Chronique complète

La quête onirique de Kadath l'inconnue – H.P. Lovecraft
Un texte à découvrir pour connaître ses classiques – Chronique complète

Le vaisseau ardent – Jean-Claude Marguerite
Un livre intéressant (surtout pour les amateurs d’histoires de pirates) mais auquel il faut s’accrocher pour en voir le bout – Chronique complète



FILMS



Black Panther – Ryan Coogler
Une bonne surprise que cet énième film Marvel qui non content d’être le premier film de super-héros noir met en scène un casting presque exclusivement noir et une intrigue majoritairement africaine. J'ai beaucoup apprécié l'omniprésence des femmes dans des rôles importants (je ne sais pas si T’Challa serait allé bien loin sans sa copine, sa petite sœur et sa générale-garde du corps pour assurer ses arrières !) et le fait que les héros comme les méchants ne soient pas trop manichéens. Bien sûr cela reste un film très calibré avec son lot de vannes et de bastons, mais j'aurais tendance à le classer dans le haut du panier des films de super-héros.

La forme de l’eau – Guillermo del Toro
Ne vous fiez pas aux apparences, La forme de l'eau n'a rien d'une histoire horrifique bien qu'elle mette en scène la rencontre entre une jeune femme et une créature aquatique du fin fond de l'Amazonie. Au contraire c'est un joli conte fantastique sur la différence doublé d'une histoire d'amour qui fait son petit effet (alors que les protagonistes concernés ne prononcent jamais un seul mot !). Le film frappe aussi par sa belle ambiance rétro époque Guerre froide, avec de beaux décors, une BO (signée Alexandre Desplat) qui fonctionne à merveille et un superbe travail sur la lumière.

Le labyrinthe - Wes Ball
Comme on se doute avec Monsieur qu'on ne va pas trop fréquenter les cinémas cette année, on teste en ce moment les offres de VOD et on a donc profiter d'une promo pour s'intéresser à la trilogie du Labyrinthe, adaptation d'une série de romans young adult qui démarre avec des héros enfermés au cœur... d'un labyrinthe. Le film se laisse regarder mais je dois dire qu'il ne restera pas dans mes souvenirs tant il est prévisible de A à Z. A voir si la suite se révèle un peu plus intéressante…

Le labyrinthe : La Terre brûlée - Wes Ball
Suite du film juste au-dessus (reprenant directement où celui-ci s’arrêtait), ce deuxième volet a le mérite d’être un peu moins prévisible même si le catalogue de clichés continue (post-apo, check ; méchante scientifique qui œuvre pour le plus grand bien, check ; zombies, check…). Ce qui est un peu énervant par contre (mais qui donne envie de continuer), c’est qu’on a zéro réponse, et qu’on cherche toujours à comprendre le rapport entre le virus et le labyrinthe… à suivre dans le troisième film, enfin quand il sera dispo en VOD !

Osiris, la 9ème planète – Shane Abbess
Film de SF australien jamais sorti en salle en France, Osiris, la 9ème planète (Science Fiction Volume One : The Osiris Child en VO, tout un programme) nous emmène sur une lointaine planète colonisée par la Terre où un père se retrouve embarqué dans une course contre la montre avec des alliés improbables pour sauver la vie de sa fille. L'histoire est affreusement bateau et le film ne casse pas trois pattes à un canard, mais il y a un je-ne-sais-quoi d'attachant dans ce film, sans doute grâce à ses visuels plutôt réussis (compte tenu du budget) et son univers à mi-chemin entre Mad Max et le space-opera. A regarder avec curiosité, en gardant bien à l'esprit que ça n'a rien d'un chef d'œuvre !

War Games – John Badham
AKA le premier film de piratage informatique de l'histoire (ou l’un des premiers je pense), où un jeune lycéen passe à un cheveu de déclencher la 3ème guerre mondiale en pensant pirater le serveur d’une boîte de jeux vidéo. War Games fleure bon les années 1980 et prête à rire pour pas mal de choses, mais c'est néanmoins un film sympathique à visionner pour le plaisir de voir l'informatique de l'époque. J’ai bien aimé la mise en scène de l’IA, c’est assez étonnant de voir que déjà dans les années 80 on envisageait le fait qu’elles puissent être biaisées !



SÉRIES


Breaking Bad – Saisons 1 à 5
J’ai profité d’avoir du temps devant moi pour me pencher sur Breaking Bad, l’histoire de Walter White, un professeur de chimie atteint d'un cancer du poumon qui décide de se lancer dans le trafic de drogue pour assurer l'avenir financier de sa famille. Sans être un gros coup de cœur, je dois reconnaître que cette série est ultra-prenante, tant on se demande jusqu'où le héros va aller dans sa descente aux enfers principalement pour des raisons d’ego. À noter que la série vaut le coup pour sa belle galerie de personnages secondaires (de Saul l'avocat véreux à Mike l'homme de main plutôt affable) et sa narration qui réserve de belles surprises.

Star Trek Discovery – Saison 1
Mon expérience de l’univers Star Trek se limitant aux films récents, je serais bien en peine de déterminer si Discovery est une bonne série Star Trek ou pas. C’est par contre une série de SF qui a des moyens à la hauteur de ses ambitions, d’où des images superbes dès le premier épisode. Côté intrigue on passe plutôt un bon moment avec le fil rouge des Klingons et le traintrain quotidien du vaisseau dans la première partie. La deuxième partie est un peu plus WTF mais ça n’a rien de désagréable. Le final est un peu expéditif (et sans doute à des lieux de ce qu'on attendrait d'une série de SF classique) mais j'ai eu l'impression que « l'esprit Star Trek » était au rendez-vous et que ça bouclait bien la boucle pour l'héroïne principale. Je regarderais la saison 2 avec plaisir du coup.

Strike (mini-série)
Basée sur les romans de la série Cormoran Strike (écrits par J.K. Rowling sous pseudonyme), Strike est une adaptation plutôt fidèle des aventures du détective. Certes on n’y retrouve pas toute la richesse des livres, mais l’essentiel de l’intrigue est là et on passe un bon moment. Bien sûr il est possible que mon avis soit grandement influencé par la présence de Tom Burke (Athos dans The Musketeers) dans le rôle de Cormoran Strike… il est presque trop mignon pour le rôle, mais ça lui va tellement bien le rôle du type malmené par la vie !



À VENIR EN MARS

Pour le moment je lis, je chronique et je programme, mais ne vous étonnez si une interruption des programmes a lieu en mars. Je n’ai pas oublié mon projet d’article sur Ursula K. Le Guin mais je voulais me pencher sur son recueil d’essais auparavant.



Pour le moment, il faut donc que je chronique mes dernières lectures : Le langage de la nuit de Ursula K. Le Guin (fort instructif comme prévu) et la novella 24 vues du Mont Fuji, par Hokusai de Roger Zelazny (histoire d’être à jour dans la collection Une heure-lumière juste quand arrive le nouveau volume).

En parallèle je vide peu à peu ma liste sur Netflix. Maintenant que j’ai terminé Breaking Bad, je vais pouvoir m’attaquer à toutes les séries historiques que j’ai mises de côté, à moins que je privilégie ma collection de films romantiques avec des voyages dans le temps. Affaire à suivre…

12 commentaires:

  1. Voilà le mois le plus court bien rempli ! J'ai vu les deux premiers volets du Labyrinthe, il me restera à visionner le dernier dans quelques mois moi aussi (il est encore à l'affiche) mais je n'ai pas été convaincue. J'ai noté Black Panther et The shape of water. Côté série, j'ai trouvé Breaking Bad très réussie. Il ne me reste plus qu'à me mettre à Strike ! Et puis le titre "à venir en mars" n'a jamais aussi bien porté son nom ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Acr0
      Oui là normalement y'a plus le choix, ça sera mars ou rien xD

      Supprimer
  2. Super mois comme toujours!
    Bon tu sais déjà que je n'ai pas trop aimé la Forme de l'eau. Mais je te rejoins sur Star Trek avec plus d'enthousiasme toutefois. Et tiens un copain m'a dit que l'acteur qui joue la créature de la Forme de l'eau est aussi celui qui joue Saru dans Discovery. Je ne l'avais pas reconnu. :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Ca aurait été difficile de le reconnaître en même temps xD

      Supprimer
  3. Je pensais aller voir la Forme de l'eau, j'ai quelques doutes maintenant... par contre Strike ne devrait pas tarder à passer à la casserole ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      Mince tu vas le cuisiner pour lui arracher des réponses ? ;p

      Supprimer
  4. Ah, je ne lirai pas « Bug » tout de suite du coup, j'attendrai au minimum la suite.
    Je ne suis pas sûr que Breaking Bad soit une bonne série à "binge-watché", je me souviens avoir moins apprécié quand je devais rattraper du retard (alors que je considère sinon la série comme un bijou).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Ca ne m'a pas gêné plus que ça d'enfiler les épisodes (après je faisais des pauses certains jours :p)

      Supprimer
  5. Pour d'autres raisons je ne suis pas en mesure d'aller au cinéma non plus, mais j'ai Black Panther (qui ne me tentait pas du tout au départ mais ça a bien changé) et la Forme de l'Eau qui a l'air très beau. Joli mois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Céline
      Y'a toujours la VOD pour rattraper les films (je compte un peu dessus pour ceux que je rate en ce moment ^^)

      Supprimer
  6. Encore un beau mois bien rempli !
    Je dois encore aller voir The shape of water.
    Je suis assez d'accord avec Baroona sur Breaking Bad. Enfin en tout cas pas d’enchaîner les saisons les unes à la suite des autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Mars sera beaucoup plus maigre par contre xD

      Supprimer